C’est la société CONNECTIC qui est la victime directe et personnelle de l’abus des biens sociaux et non RANARISON Tsilavo simple associé